MA DEMANDE DE PRÊT Icon arrow

RETOUR AUX ACTUALITÉS

LES BANQUES DURCISSENT L'ACCÈS AUX TAUX BAS

house-money-capitalism-fortune-12619-1

Les crédits immobiliers restent à des niveaux historiquement bas au mois de novembre.

Les banques, se montrent de plus en plus exigeantes sur la qualité des dossiers, notamment en matière d’apport.

Le cycle de baisse des taux s'est interrompu. Dans le détail, banque par banque, c’est toutefois le statu quo qui domine : la plupart des enseignes ont fait le choix de reconduire leurs grilles d’octobre. La légère remontée des taux moyens est surtout la conséquence des remises à niveau effectuées par quelques réseaux bancaires, très agressifs ces derniers mois, et qui ont choisi de revoir leurs tarifs à la hausse pour se rapprocher de leurs concurrents.

Logique, puisque toutes les banques, ou presque, ont déjà atteint leurs objectifs de production annuels et peuvent lever le pied :  ce qui les autorise à se montrer plus exigeants.

Les conditions d’octroi se durcissent

La preuve : les hausses ne concernent pas tout le monde. Elles se concentrent sur certaines durées longues ou certains profils à faibles revenus. Certaines banques sont plus restrictives pour les profils considérés comme moins rentables pour elles ...

Elles sont notamment plus exigeantes sur l’apport et la capacité d’épargne. Les financements à 110%, c’est-à-dire incluant le montant du bien ainsi que l’ensemble des frais, sont plus compliqués a obtenir. Dans ce contexte, les primo-accédants sont en première ligne.

L'appui d'un courtier en prêt immobilier est donc d'autant plus important.

 Les banques vont-elles relever leurs marges ?

Autre tendance confirmée en ce début de mois de novembre : le retour de la renégociation de prêt immobilier. De plus en plus d’emprunteurs veulent en effet profiter des taux historiquement bas pour raccourcir la durée de leur emprunt et/ou baisser le montant de leurs mensualités.

Les banques vont-elles être tentées de relever leurs marges en 2020 ? C'est probable. Une légère remontée permettrait d’assurer un plus large accès au crédit, à des taux toujours très favorables.